Accueil Ecole de rugby Projet Associatif
ERPSL | Projet Associatif

PROJET ASSOCIATIF DE L’ECOLE DE RUGBY DU PIC SAINT LOUP


« Notre Rugby bien plus qu’un jeu »


LA PHILOSOPHIE DE L’ECOLE DE RUGBY 


L’école de  rugby du Pic Saint Loup a plus une vocation d’Ecole  que de club et c’est 
pour cela  que ses objectifs diffèrent des écoles de rugby de nombreux clubs voisins. 


►  Le premier de ses objectifs est de former des joueurs qui seront performants 
…quant ils quitteront l’école ! Cette démarche pénalise bien souvent la 
performance du moment de nos équipes, mais si elle est frustrante pour un 
entraîneur, elle se doit d’être exaltante pour un Educateur. De celle-ci découle  
la POLYVALENCE du joueur tout au long de son parcours dans les différentes 
sections de l’école, jusqu’à ce que sa morphologie, ses aptitudes physiques ou 
son ambition déterminent les postes auxquels il pourra prétendre dès la 
catégorie cadet. Dans le cadre de la sécurité du joueur, une formation liée à des 
spécificités de poste (posturales) doit être entreprise dans les petites sections 
(jusqu’aux minimes). 


►  Le second découle du précédent : c’est la FIDELISATION du joueur et des 
bénévoles pour une continuité de FORMATION au sein des différentes sections. 
Cette formation par étapes dénommée : ‘’ DU  JEU DE LA BALLE OVALE AU JEU 
DE STRATEGIE A  XV
‘’ doit être connue de tous. Chaque étape étant un des 
maillons constitutifs d’une démarche éducative originale qui ne doit cesser de 
s’enrichir de la réflexion critique de tous : éducateurs, membres actifs, parents.   


LA DEMARCHE PEDAGOGIQUE.

Le jeu de rugby est un sport d’affrontement collectif, entre 2 équipes, fait de corps à corps, d’évitement, 
dont le but est d’avancer pour marquer avec comme objectif le gain du match. Cet affrontement est codifié 
pour garantir la sécurité de ses pratiquants. Le contact est valorisé, l’affectif  y joue un rôle prépondérant. La 
crainte, la peur sont des sentiments naturels et instinctifs. Apprendre à les dominer en totale lucidité pour 
s’engager physiquement  en toute sécurité tel est le défi pour pratiquer le rugby avec plaisir.


La  sécurité est le leitmotiv, l’idée fixe du projet, de l’activité. Cette notion de sécurité est
fondamentale. Toute activité sportive génère une part de risque plus ou moins grande. Apprendre à analyser 
ces risques, apprendre aux enfants à en repousser les limites tout en jouant plus vite, avec plus d’engagement, 
mais toujours avec lucidité, sans jamais arriver à la rupture, tel est le but de la formation, de l’apprentissage, 
de l’entraînement. Il faut préparer progressivement l’enfant psychologiquement, techniquement, et 
physiquement
.  

L’éducateur est responsable de l’enfant ou jeune adolescent dans deux domaines : 


Premier domaine : l’environnement de l’activité.  La responsabilité s’exerce dès l’accueil
des jeunes dans l’enceinte de l’école, vestiaires, terrain (pendant les matches, en attendant les matches 
suivants, pendant le temps des repas lors des tournois etc …), déplacement (trajet lors d’activités sportives ou 
d ‘animation). La vigilance doit être et rester effective à tout moment et en toute circonstance  jusqu’à la 
prise en charge  des parents



Deuxième domaine : la gestion de l’activité. Le domaine de compétence de l’Educateur


Gestion de l’environnement qui doit être sécurisé, état du terrain, matériel pédagogique 
utilisé adapté, espace de jeu avec des dégagements suffisants éloignés de tout obstacle dangereux, etc… 



Gestion et construction des exercices en fonction du niveau de pratique et d’expérience. 


Gestion de l’intensité de l’exercice, temps de jeu adapté, temps de récupération, respect 
des temps de match. 


Gestion de l’ambiance du groupe, gestion de groupes homogènes en compétence ( les 
forts avec les forts, les débutants avec les débutants…), régulation des comportements, etc… 


Apprentissage et consolidation des techniques de base du jeune rugbyman : placage, 
chute etc… Rappel systématique des règles qui gèrent la sécurité du joueur…. 

En un seul mot l’éducateur doit se comporter en ‘’bon père de famille‘’
soucieux des progrès et de la sécurité de ses joueurs.



‘’Chaque étape de la formation  étant un maillon constitutif d’une 
démarche éducative originale qui fera des joueurs performants’’.



De quelle manière peut-on atteindre l’objectif ?  
En créant tout d’abord un environnement propice et en proposant ensuite une formation 
attrayante.


ENVIRONNEMENT PROPICE

  Accueil chaleureux et sympathique des enfants et des parents… 
  Bon climat dans le groupe, esprit de convivialité (goûters, petites fêtes, chants, etc.)et de
solidarité.
  Contact individualisé. Attention bienveillante.

Suivi attentif des enfants : présence aux entraînements, aux matches, questionnement sur le motif

de non participation, lors de blessure, quelle qu’en  soit la gravité,  informer les parents et en 
suivre l’évolution …

  Communiquer avec les parents. Réunion d’information, calendrier. Site internet … 

Le plaisir de jouer passe par : la confiance en soi, la confiance en ses partenaires, la 
reconnaissance et la confiance de ses éducateurs.



UNE FORMATION ATTRAYANTE

Le jeu reste la forme d’apprentissage la plus motivante pour les 
enfants et les progrès sont une source de mobilisation 
supplémentaire.  

 
La gestion des groupes d’enfants passe par le respect des rythmes d’apprentissage de 
chacun. La constitution des groupes se fait à partir de niveau d’acquisition et non pas 
par niveau d’âge dans les diverses catégories.


 
L’organisation de la séance. 
  Lister les objectifs à partir de l’observation de la production des enfants, les hiérarchiser.
  Préparer la / les séances. Thème(s) de la séance. Nombre d’exercices. Forme des exercices. En 
proposant des situations variées et adaptées au niveau. 
  Construire des exercices adaptés aux objectifs recherchés pour donner des repères. Stabiliser 
les acquis. 
  Structurer la séance : espace à aménager, plots, nombreux ballons, boucliers, cerceaux, 
maillots pour différencier les groupes,  nombre de groupes, niveau des oppositions, …  

 
La gestion de la séance. 
  Educateurs en nombre suffisant pour gérer des groupes à petit effectif. 
  Attitude dynamique, impliquée, stimulante, enthousiaste… Attitude extrêmement Vigilante
pour prévenir les comportements  à risques.
  Entretenir  la motivation, une dynamique pendant la séance... En faisant évoluer les 
exercices. En entretenant l’enjeu : points, élimination, pénalité etc. En proposant des situations 
adaptées à tous les  niveaux. Et en veillant au rythme des rotations sur les ateliers. En conservant 
un équilibre entre les exercices et les situations de jeu libre. 
  Communiquer, expliquer : correction individuelle, correction collective. Réguler, modifier,
corriger. Pertinence des interventions : concision,  choix du moment, adéquation etc. 
Valorisation
des progrès et des efforts. Attitude positive tout en étant rigoureux, exigeant et 
équitable…. En étant pédagogue plus que technicien, l’un n’excluant pas l’autre d’ailleurs. 
Soigner la manière de s’exprimer, choix du ton, des arguments, des consignes. Questionner 
pour vérifier la compréhension des exercices et de leurs finalités.

  Varier les formes de travail : travail technique individuelle, par petits groupes, à effectif total. 
Jeu dirigé, jeu libre… 
  Gérer l’intensité de la séance. Progressivité de l’intensité au cours de la séance puis retour au 
calme. Aménager des temps de récupération adaptés à l’intensité des exercices. Faire boire
Gérer ces temps de récupération pour expliquer, adapter.   
  Entretenir la part de rêve et d’imaginaire qui sommeille dans la tête de tout enfant. On
peut utiliser cette part d’imaginaire, chez les plus petits, pour les faire entrer plus 
facilement dans l’activité. Plus tard on pourra utiliser l’identification à certains joueurs de 
haut niveau pour commenter une manière de jouer.


 
Le bilan- l’évaluation - faire le point. Capacité à analyser objectivement. A observer, à 
prélever  les bons indices.  
  Par  rapport à l’ambiance de la séance : les enfants ont-ils été actifs ? attentifs ? coopératifs ? 
ont-ils éprouvé du plaisir ? Sont-ils fidèles aux entraînements ? aux matches ? s’investissent-ils 
spontanément ? au contraire ‘’ renâclent-ils’’? Existe-t-il entre eux de la connivence ?sont-ils 
inter-actifs ? 

  Par rapport à la manière de mener la séance : les objectifs ont-ils été atteints ? compris ? ai-je 
vérifié par le questionnement  qu’ils ont été compris?  la séance a-t-elle été dynamique ? les 
interventions ont-elles été pertinentes ? claires ? brèves ? mon attitude a-t-elle été stimulante? 
motivante ? ai-je été à l’écoute ? ai-je pris du plaisir à diriger la séance ? 
  Par rapport aux savoirs-faire. Que savent-ils faire individuellement ? collectivement ? quels 
sont leurs points forts? Leurs points faibles ? le jeu a-t-il du sens pour eux ? Connaissent-ils les 
règles ? Acceptent-ils de modifier leur façon d’agir ?  
  En compétition.(exemple d’évaluation pour un niveau –15) Les repères sont-ils maîtrisés en situation de 
match ? Les consignes sont-elles appliquées ? Les formes de jeu travaillées à l’entraînement 
sont-elles reproduites ? Sont-ils capables de s’adapter aux différentes oppositions ? Sont-ils 
capables d’autonomie ?  Quel est l’impact de l’enjeu sur leur comportement ? Respectent-ils les 
décisions de l’arbitre ? 

ACTION DES SECRETAIRES.

La pratique d’activités sportives est liée à des contraintes  administratives. La prise de la  licence fédérale 
assure la pratique du rugby. Cet acte administratif est accompagné de la collecte de nombreux documents. Les 
secrétaires ont pour mission de les rassembler. Leur action ne se limite pas à cette seule tâche, elles établissent le 
lien avec les familles et assurent la coordination de l’organisation des activités péri-rugbystiques. Elles 
permettent aux éducateurs de se consacrer entièrement aux activités de terrain.

OUVERTURE SUR L’EXTERIEUR.

Pendant longtemps le slogan le plus utilisé par la fédération fut : ‘’ école de rugby école de la vie’’. L’idée 
qu’il véhicule dépasse largement le simple cadre de la formation du simple joueur de rugby. Il reprend une idée 
plus généreuse, plus humaniste, incluant l’enfant qui pratique le rugby au monde qui l’environne. Jouer au rugby 
pour jouer au rugby n’est pas une fin en soi. Jouer au rugby pour développer le sens de la relation avec d’autres, 
pour enrichir ses capacités, repousser ses craintes, partager les joies de la réussite, les tristesses de la défaite aide 
à se construire et reste un objectif bien plus ambitieux et bien plus gratifiant pour un éducateur. Jouer au rugby 
c’est, aussi, offrir aux plus aptes, aux plus motivés l’opportunité d’intégrer les structures préparant au plus haut 
niveau. C’est attendre des autres qu’ils parviennent à  leur propre niveau d’excellence. Voyages à l’étranger, 
voyages sur le territoire, échanges avec d’autres écoles et accueil au sein des familles, sorties culturelles, sorties 
loisirs, pratique ponctuelle d’autres activités sportives seront le complément naturel de la formation dispensée à 
l’école de rugby.  

LIEN AVEC L’INTEGRATION.

L’école s’associe concrètement à l’action soutenue par la fédération française de rugby pour accueil d’un 
jeune handicapé ou bénévole handicapé (mal voyant).
De part sa situation géographique l’Ecole accueille des jaunes habitant en zone ZUS , ZRR et aide les 
familles en difficulté pour les frais d’inscription. 

LIEN AVEC  LE MILIEU SCOLAIRE.

Avant de passer la main au Comité départemental, l’école, très tôt, pour des raisons évidentes, a tissé des 
liens avec le milieu scolaire et en particulier avec les écoles primaires du secteur en organisant des cycles de 
balle ovale. Aujourd’hui, elle continue à mettre à disposition des établissements scolaires ses installations et du 
matériel pédagogique, notamment au cours des tournois de « balle ovale ». 
La création d’une section sportive au Lycée Jean Jaures à orientation féminine en partenariat  avec notre 
école est effective.  
A cet égard, une collaboration ténue est  mise en place entre toutes les instances : le Rectorat, le Collège, le 
Lycée, l’Ecole de rugby, les Comités départemental et territorial de rugby, la Communauté de Communes du 
Grand Pic Saint-Loup et le Conseil Général de l’Hérault.  
Par convention, l’Ecole de rugby a accès au gymnase du Collège. 

Le Lycée, sans installation sportive adaptée, utilise en permanence les infra-structures de l’école de rugby. De 
nombreux joueurs issus de l’école suivent leur scolarité dans cet établissement. Toutes les classes de seconde  
pratiquent l’activité rugby. L’Ecole de Rugby met à disposition ses terrains pour toutes les rencontres UNSS et 
championnat Universitaire. 


LES OVALIES.


Le tournoi annuel, la vitrine pédagogique de l’école : tout faire pour organiser la fête des enfants, tout mettre 
en œuvre pour mettre dans les meilleures conditions de pratique 400 à 500 enfants venant d’écoles de toutes les 
régions avoisinantes, rapprocher les plus modestes écoles de celles de l’élite. C’est aussi la fête assurée pour 
toutes les familles présentes.  
Dans la continuité des précédentes éditions, les priorités restent l’échange, la convivialitél’esprit festif
ainsi que l’originalité et l’équité sportive
Deux manifestations sont maintenant proposées : 
- Le tournoi des « Jeunes Pousses » réservé aux deux catégories -7 et -9 ans, au mois de juin. En ce qui 
concerne les -7, le matin, les enfants participent à des ateliers spécifiques et l’après-midi des rencontres sont 
organisées entre équipes. Même chose pour les -9. Tous les enfants sont récompensés pour leur participation. 
- Le tournoi des « 7 d’OC » qui se joue à 7 pour les catégories -9, -11, -13 et -15 ans, au mois d’octobre, 
par poules de 7 équipes réparties selon 2 niveaux (débrouillés ou confirmés), dans chaque catégorie, ou chaque 
équipe rencontre toutes les autres équipes, gage d’une meilleure équité pour déterminer le classement final.  
L’organisation de ces deux manifestations est confiée à la « Commission Ovalies », sous tutelle du 
Comité Directeur. Elle est composée d’anciens membres de l’ERPSL (dirigeants, joueurs), de parents d’enfants, 
ainsi que de bénévoles extérieurs au club. Les « 7 d’Oc » sont réalisés en partenariat avec le club Juniors-Séniors 
de Prades/Pic Saint-Loup.  
Un grand merci aux membres du Club House qui prennent une part très active dans la réussite de ces 
journées. 


ENRICHIR LES COMPETENCES DES EDUCATEURS.


Devenir Educateur, vouloir faire partager sa passion, sa conception du jeu est loin d’être un acte anodin
(responsabilité et compétences). Franchir le pas, passer du statut de joueur, d’amateur averti à celui d’Educateur 
n’est pas chose aisée. Il ne suffit pas d’en avoir : la volonté, le loisir, l’expérience rugbystique (plus ou moins riche, 
haut niveau, variée : nombre de clubs aux niveaux différents), les connaissances théoriques. Faut-il encore en avoir la témérité ! 
Le futur éducateur, le plus souvent, n’est pas un spécialiste de l’éducation ! Accepter de se former  c’est faire 
preuve d’ouverture d’esprit. C’est, aussi, vouloir mettre de l’ordre dans ses convictions rugbystiques, les 
confronter et admettre que l’acte éducatif déborde largement les choses du terrain. C’est vouloir enrichir ses 
propres connaissances. Communiquer, débattre avec les autres sections est un moyen d’améliorer  la  cohésion 
de nos actions. 
L’EDUCATEUR ET LE RUGBY
Le rugby est un moyen d’éducation dont la spécificité est irremplaçable. C’est un sport où il faut maitriser le 
contact corporel pour « se piloter » intelligemment sur le terrain, dans un environnement hostile. 
Il est donc primordial que l’éducateur ne perde pas de vue ce double objectif :  
-  éducation de l’être humain
-  perfectionnement dans la discipline

Il s’agit d’aider le joueur à se construire, c’est-à dire à lui faire découvrir la nécessité, l’utilité et la 
signification des savoir-faire liés à la pratique du jeu. C’est automatiser (et non pas formater) les réponses dans 
des exercices qui renforceront la confiance en soi. C’est aussi affiner les gestes dans des situations problèmes 
sous une pression de plus en plus forte. 

Les capacités que l’éducateur doit maitriser : savoir concevoir, évaluer, réguler, communiquer, faire partager 
le plaisir de l’apprentissage dans un climat de sécurité… 

Les séances d’apprentissage 

1- à propos de l’échauffement, des sanctions et du comportement

- échauffement : nos jeunes joueurs sont des enfants, ils ne sont pas des adultes en miniature. Une 
séance d’échauffement style exercices d’abdominaux, pompes… n’a pas de sens. Il faut qu’elle soit ludique 
(passe à dix, courir en se passant le ballon, épervier, jeux de luttes…). 

- sanctions : pas de sanction collective du type « tours de terrain ». Si un ou plusieurs participants créent 
des difficultés (indiscipline) ou ont un comportement inadmissible (propos injurieux, agressivité excessive, 
violence…) essayer plutôt de le(s) raisonner. Sinon, le(s) calmer en l’(les) éloignant temporairement du jeu 
(toujours sous surveillance) ou en le(s) signalant au responsable de section. 

- comportement : l’éducateur se doit d’être exemplaire et notamment en ce qui concerne le langage et 
l’attitude. Ne pas oublier que l’éducateur est souvent perçu comme un exemple. 
Le langage doit être simple, précis, clair et concis, toujours positif si possible. Pas de longs discours et surtout 
pas de débordements (mots grossiers, humiliations, phrase qui blessent du type : « tu es (vous êtes) nul(s) »…).  
Pour ce qui concerne l’attitude, en premier lieu, une tenue correcte et sportive est nécessaire. Ensuite, ne jamais 
rester seul avec un enfant dans un lieu isolé, pas de gestes équivoques et éviter le « copinage ». 


2- ce que doit faire l’éducateur au cours de la séance 

a- avant l’action, mettre en place la situation en : 
● Exprimant le but de façon concise : expliquer brièvement la situation (trop d’explication nuit à la 
compréhension), donner des indications sur la réalisation et faire exécuter une démonstration par des joueurs. 
● Suscitant de l’intérêt et du plaisir grâce à des situations à caractère ludique. 
● Motivant.  
Il est essentiel de donner du sens à ce que l’on fait pour inciter les joueurs à agir de telle ou telle façon. Il 
faut placer les joueurs dans des situations d’apprentissage adaptées à leur niveau momentané et aux perspectives 
de progrès. Attention à ne pas « brûler » les étapes. Le joueur se construit et construit son rugby dans une 
certaine continuité, tout au long de son parcours, dans les différentes sections de l’école de rugby. 

b- pendant l’action

● Encourager 
L’échec ne doit pas être perçu par les joueurs comme quelque chose de définitif, il doit déboucher sur la 
réussite. C’est parce qu’il y a erreur qu’il y a apprentissage. Amener les craintifs, les timorés à prendre 
conscience en leur capacité et en leur force. 

● Conduire 
En évitant d’être trop directif. Procéder plutôt par questionnement de manière à amener les joueurs à 
trouver par eux mêmes les solutions qui les feront progresser. Faire des « arrêts sur image », sans en abuser. 
Intervenir efficacement en cas d’échec. 
● Valoriser 
Les jeunes joueurs, plus que tout autres, ont besoin de reconnaissance. S’il est parfois difficile de 
maitriser sa déception quand ils font mal, il ne faut pas hésiter à les féliciter quand ils font bien. 

c- après l’action 
● Evaluer  
A partir des critères de réussite définis en fonction des objectifs fixés, procéder à une auto-évaluation. 
● Réguler 
Faire son auto bilan pédagogique de manière à faire évoluer la situation en l’adaptant au niveau des joueurs. 
● Questionner 
Permet de vérifier que les joueurs ont bien compris le but de l’exercice. 
● Remettre en situation en apportant des corrections si nécessaire (espace, effectif, lancement…). 

Pendant la compétition 

La compétition peut être source de joie et/ou de déception. C’est humain, bien qu’il ne faille pas se 
polariser sur le résultat. Elle est surtout un moyen d’évaluer les progrès des enfants ainsi que le travail des 
éducateurs. 

Ce que doit faire l’éducateur
● Motiver les joueurs (sans pression) afin d’aborder la compétition dans les meilleures conditions. 
● Eviter de les « piloter »pendant le jeu (avance, plaque le, passe ton ballon…) en se limitant à des rappels 
concernant le placement. Ne pas oublier que le jeu leur appartient. 
● Apporter les conseils pendant les pauses. 
● Positiver, encourager… 
● Observer les comportements, les manques, afin de concevoir les exercices qui permettront de progresser. 
● Rester courtois vis à vis de l’arbitre et des autres éducateurs même si cela n’est pas toujours facile. 
● Respecter les adversaires. 
●Arbitrer si nécessaire avec le souci d’être impartial…  

□   LA  FORMATION FEDERALE 
Trois publics, trois brevets

► Brevet fédéral éducateur école de rugby (jusqu’à la catégorie des -13ans) 
► Brevet fédéral entraineur jeunes (catégories -15 et -17ans) 
► Brevet fédéral entraineur (catégories -19 et plus) 
Objectifs de la formation 
Acquérir 2 compétences
► Conduire et animer des séances d’initiation, de perfectionnement ou d’entrainement. 
► Accompagner le groupe en compétition. 
 Portant sur 3 pôles d’intervention :  
▪ Le pratiquant et ses caractéristiques, 
▪ L’éducateur, l’entraineur et sa méthode, 
▪ L’environnement de la pratique et ses valeurs. 
 Nécessitant 5 domaines de connaissances
▪ Le jeu, 
▪ Le joueur, 
▪ La démarche, 
▪ Le règlement, 
▪ L’éthique. 

Cette formation repose sur l’alternance entre le club (lieu privilégié) et le centre de formation au niveau 
territorial. Pour entrer en formation il faut être licencié FFR et encadrer un collectif pendant la saison de 
formation.  
LA FORMATION INTERNE.
Le projet ne doit être qu’une étape, la base d’une réflexion collective, le plus petit dénominateur commun de 
la démarche pédagogique, le fil conducteur de l’initiative et de la création, une incitation permanente à la 
discussion, aux rencontres inter-sections. En plus d’inscrire tous ses éducateurs en formation fédérale, l’école 
organise des moments de réflexion et de formation en interne. Le rythme est de l’ordre 1  réunion mensuelle, la 
première à la reprise au mois de septembre. Les éducateurs participant à la formation fédérale sont suivis, en 
interne, par un tuteur rattaché à l’école de rugby.  
Formation au secourisme et remise à niveau. Grâce aux compétences d’un éducateur, pompier  professionnel, 
des stages de formation aux premiers secours sont organisés à la demande. 

INVESTISSEMENT DANS LA VIE FEDERALE.
Participer à la vie de l’école, contribuer à son développement, c’est s’investir au niveau où se prennent les 
décisions, c’est à dire dans les instances fédérales de niveau départemental et de niveau territorial, en participant 
aux diverses commissions ( formation, détection, animation ) et en apportant son soutien logistique et humain 
dans l’organisation des diverses manifestations mises en place par la fédération.  
Actuellement l’école s’implique au niveau territorial et au niveau départemental. Elle s’investit dans l’animation 
des CPS (centre sportif de perfectionnement de secteur), contribue régulièrement à l’encadrement des sélections 
départementales et régionales, apporte son soutien logistique et humain à l’organisation de différentes 
manifestations pédagogiques organisées par le comité départemental. 

LES ETUDIANTS STAPS.
Fidèle à sa vocation éducative l’école accueille des étudiants en sciences et techniques des activités physiques 
et sportives en partenariat avec l’université de Montpellier. Ce partenariat  présente un double intérêt, 
premièrement l’école trouve par ce biais une source d’éducateurs bénévoles, futurs enseignants;  deuxièmement 
apporte à l’université  des stages pratiques pour ses étudiants. Le contrat s’établit sur le bénévolat, les étudiants 
amènent  leurs compétences, sous la responsabilité d’un éducateur. Ils gèrent en responsabilité un ou des groupes 
d’enfants. Ils s’engagent  à animer les séances d’entraînement sur la durée de l’année universitaire et  non pas sur 
la durée du stage universitaire. 

FORMATION BAFA.
L’Ecole de Rugby finance la formation au BAFA pour les  Cadets (moins de 17 ans) qui le désirent et  qui de 
ce fait doivent participer aux entrainements des jeunes sous la responsabilité d’un éducateur. Cet engagement se 
fait sur deux années. 

LES ACTIONS EXTRA – RUGBY

A L’INTENTION DES  ENFANTS.

Dès sa création l’école a développé son projet sportif accompagné d’un projet éducatif et culturel. Le 
principe retenu est d’organiser trimestriellement une sortie extra-rugby variée et de ponctuer la saison par 
l’organisation d’un voyage de fin d’année. Chaque section est libre de choisir le thème et la nature de ces 
animations. Tout doit être mis en œuvre pour créer, à intervalles réguliers, une ambiance chaleureuse et 
conviviale : goûters, repas, fête de fin d’année, match avec les parents…    

A L’INTENTION DES PARENTS.

Les parents sont les acteurs principaux de la vie de l’école en particulier dans les petites sections. Les 
enfants qui viennent découvrir le rugby ne sont pas tous issus de familles de rugbymen ou d’amateurs de 
rugby convaincus des vertus éducatives de ce sport. Il est donc important de développer une ambiance qui 
rassure et  pour ceux qui découvrent ce milieu un climat, un accueil, qui les encourage à nous confier leurs 
enfants. A chaque sortie, à chaque événement la participation des parents sera systématiquement sollicitée. 
Des moments conviviaux seront organisés pour les réunir autour du verre de l’amitié. Et dans les catégories 
ou cela peut être permis des rencontres sportives organisées avec aménagement du règlement.     

A L’INTENTION DES EDUCATEURS et  AUTRES BENEVOLES.

Quelle que soit la fonction occupée le fonctionnement de l’école repose à cent pour cent sur le bénévolat. 
C’est  la garantie de l’investissement personnel. Tout doit être mis en œuvre pour créer une ambiance qui 
incite les éducateurs  à enraciner leur action dans la durée : aide à la formation, organisation de soirées, 
moments festifs, esprit de convivialité.    

UNE STRUCTURE MIEUX ADAPTEE A L‘ACCUEIL ET A LA
FORMATION DES ENFANTS ET DES BENEVOLES.

Après plus de vingt neuf ans d’existence l’école accueille maintenant 400 enfants et adolescents (250 en 
2006) et soixante quinze bénévoles au sein d’une structure qui leur est totalement dédiée. La question de 
saturation et d’accompagnement des enfants restent en permanence pour nous une préoccupation, car nous 
devons assurer une formation de qualité.  

REAMENAGEMENT DES LOCAUX, de L’ACCES.

Un projet de déplacement et agrandissement des infrastructures (un 2° terrain synthétique, Club House 
multiplié par 2) sont en cours.  

ACTION ET DEVELOPPEMENT DU CLUB HOUSE.

La section du club house est une section à part entière. Si elle n’a pas de vocation pédagogique, elle peut 
avoir une action éducative (respect des personnes, des locaux, des équipements, politesse…). C’est une section 
qui joue un rôle de liant dans la vie de l’Ecole.  

Son action est orientée tout d’abord vers les enfants. Elle aide à la mise en œuvre de la partie convivialité du 
projet pédagogique de toutes les sections. Elle  apporte  un soutien humain et un soutien logistique pour : les 
goûters, les repas de section, des éducateurs, les fêtes de l’école, les fêtes des secrétaires, l’accueil des équipes, 
les échanges  sportifs, les CPS… 

Elle vise, ensuite, à entretenir et à améliorer  le lien  entre toutes les sections,  entre tous  les éducateurs,  avec 
tous les parents et  tous les amis de l’Ecole par  l’organisation de moments festifs.  

Le club house assure une permanence les jours d’entraînement et de match. 

Enfin il organise la partie restauration des tournois des Ovalies (« 7 d’OC » et « Jeunes pousses »). 

Les fonds recueillis servent au financement des goûters offerts après les manifestations sportives. Ils ont aussi  
pour objet : 
- l’amélioration et l’entretien des locaux du club house (achat : de matériel de cuisine, de vaisselle…). 
- l’amélioration de l’accueil d’équipes étrangères avec lesquelles nous entretenons des échanges sportifs.  

Les recettes et  les dépenses sont inscrites au budget de l’école, elles apparaissent sur une ligne budgétaire 
spécifique.  

Les sections de l’ERPSL, du Rugby Club Prades Pic St Loup, ainsi que les vétérans du Pic St Loup 
bénéficient des services  du club house en réservant les locaux, le matériel, puis en versant, à chaque réservation, 
une contribution forfaitaire couvrant les frais des consommables. Cette contribution est fixée en comité directeur. 

Les membres  du club house sont des bénévoles qui apportent leur soutien aux actions  de convivialité de 
l’école. Ils veillent à l’entretien et à l’hygiène de leurs locaux  qu’ils mettent à disposition des différentes 
sections pour l’organisation de leurs actions. Après utilisation, les sections ont la charge de remettre les  locaux 
et le matériel,  en état de propreté et d’hygiène dans  lequel ils les ont empruntés. 


ACTION DES VETERANS DANS LE PROJET DE L’ECOLE.
Association hébergée et indépendante composée essentiellement d’une cinquantaine de parents et 
d’éducateurs, anciens joueurs ou débutants, cette association s’inscrit comme une composante de l’école de 
rugby. 
Elle a pour objet : 
-  De promouvoir la pratique du rugby pour les plus de 35 ans en pratiquant une fois par semaine ce 
jeu dans la sécurité. 
-  De réunir des joueurs et des non joueurs pour un moment hebdomadaire de convivialité d’après 
match 
-  De consolider les liens d’amitiés et de solidarité entre tous les membres, actuels et anciens, de 
l’école de rugby : élèves, parents d’élèves, éducateurs, en : 
o  Prenant en charge l’organisation d’un loto au bénéfice exclusif de l’école de rugby. 
o  Organisant un repas dansant réunissant l’ensemble des acteurs de l’école.

o  Parrainant un voyage d’une section de l’école par une aide financière donnée au cours d’une rencontre de rugby avec ce groupe.

o  Aidant à des activités ponctuelles de l’école de rugby. 
o  Favorisant la promotion du recrutement d’éducateurs pour l’école au sein de ses 
adhérents. 
-  De contribuer à créer une continuité entre l’école de rugby et le  Rugby Club Prades Pic Saint 
Loup.  

LE PARTENARIAT ET MECENAT.
Pour préserver son autonomie et favoriser son développement l’école de rugby maîtrise un budget 
équilibré de façon transparente. Elle finance son activité par les cotisations de ses adhérents, auxquelles 
s’ajoutent les subventions des communes de la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. La 
contribution de chaque commune est calculée au prorata du nombre d’enfants issus de la commune d’origine 
effectivement inscrits à l’école. D’autres subventions et apports financiers : FNDS, comité départemental de 
rugby, Hérault Sport, CNOS, loto organisé par les vétérans, tournoi des Ovalies organisé par l’école… 
complètent le budget. Toutes les ressources financières collectées sont entièrement consacrées au projet 
sportif des enfants.  
Les membres adultes de l’école sont totalement bénévoles. 
La Communauté de Communes assure l’entretien des terrains et des locaux et veille au développement 
des infrastructures. 
La recherche de partenaires a pour objectif : d’améliorer la solidarité entre  tous les membres actifs de 
l’école,  de contribuer en partie au financement des activités péri rugbystiques, de garantir l’accès  de tous à 
toutes les activités de l’école.    


AMELIORER LA COMMUNICATION.
♦ Développer l’utilisation de l’outil informatique. 
♦ Développer et entretenir le site INTERNET de l’école. 
♦ Utiliser, en complément des moyens habituels, la messagerie électronique pour communiquer et 
diffuser les informations concernant la vie de toutes les sections. 
♦ Valoriser l’image de l’école à travers des articles de presse et une plaquette publicitaire de l’école. 


CNOS : Comité National Olympique Sportif 
FNDS : Fonds National Pour le Développement du Sport  

REGLEMENT INTERIEUR



REGLEMENT INTERIEUR DE L’ECOLE DE RUGBY DU PIC
SAINT LOUP
1  PREAMBULE :
L’école de Rugby du Pic Saint Loup est une association, dont les buts sont la formation
rugbystique des enfants, et leur éducation au travers des valeurs véhiculées par ce sport,  générosité 
physique et morale, abnégation, humilité,  respect de l’autre et des choses. 

Pour atteindre ces buts, il est nécessaire que nous tous, adultes, parents, éducateurs, responsables
de l’école, ayons un comportement conforme à ces valeurs, que ce soit à l’entraînement, dans les 
compétitions, dans nos relations à l’intérieur de l’école, où dans l’utilisation des infrastructures. 

II  COTISATIONS : 
21 : Les cotisations sont dues pour l’année
, il est possible de régler la somme par trimestre, mais les chèques 
devront être remis au moment de l’inscription. 
Il ne sera rendu aucune partie de la cotisation, qu’il y ait départ du club, ou suspension d’activité dans le 
courant de la saison.    
22 : La cotisation des enfants des membres actifs est réduite de 50% 
23 : La cotisation des membres adhérents de la saison précédente non réglée au 30 Septembre entraînera le 
retour de la licence au Comité. Pour se réinscrire un nouveau dossier sera constitué, la cotisation sera majorée de 
20% 

III  LA VIE SPORTIVE : 
31 : Les entraînements
ont lieu toutes les semaines  de la période scolaire aux horaires suivants : 
mardi de 18h à 20hres 15 

-  15 ans  


mercredi 15h à 16h 30   

- 9 ans 

mercredi de 16h à 17hres30  
-  7 ans  &  - 11 ans  
mercredi de 16 h à 18hres                      - 13 ans   

mercredi et vendredi de 18 h à 20hres   - 17 ans 
32 : Participation aux entraînements et aux compétitions qui font parties de la vie de l’Ecole
Chaque fois qu’un enfant ne pourra participer soit à un entraînement, soit à une compétition il devra en 
avertir son responsable de section suffisamment tôt, (délai annoncé par le responsable de section), mais au 
minimum le jour même pour l’entraînement, et deux jours avant pour une compétition..L’école se permettra de 
ne pas renouveler l’inscription de l’enfant à la rentrée suivante si celui-ci ne participe pas de façon 
régulière aux entraînements et Tournois . Cela permettra à d’autres enfants de pouvoir intégrer l’Ecole

33 : Equipements pour les compétitions dans le sac de sport
Short – chaussettes – protège dents – crampons moulés adaptés aux terrains synthétiques 
Dans le car : short boueux et crampons sont proscrits 
34 : Crampons pour les –7 ans et –9 ans 

Les Educateurs de ces deux sections souhaitent que les enfants utilisent des crampons (avec velcro)   . 

IV SECURITE: 
41 :   Ponctualité :

Les éducateurs sont tenus d’être présents 5’ avant le début de l’entraînement et avant chaque départ en 
bus pour accueillir les enfants, 10’ au moins après chaque entraînement. 
Lors des retours par bus ils devront s’assurer que tous les enfants ont été récupérés par leurs parents. 
En dehors de ces horaires-là ils ne seront pas responsables des enfants. 
Les parents  doivent respecter les horaires précités, et pour la sécurité des enfants ne pas les laisser sans 
s’être assuré qu’un éducateur de la section est présent. Les parents qui viendront chercher leur enfant 
systématiquement en retard ou qui ne préviendront pas, se verront adresser un courrier de mise en garde. 

42 :    Objets et Produits :

Les enfants ne doivent pas venir à l’ERPSL en possession d’objets dangereux tels que couteaux, cutters, 
briquets, laser....., ou tout produit pouvant s’avérer nocif. 
D’autre part les cigarettes, ou autres produits de la même famille sont interdits pour nos enfants, il 
appartient aux adultes de montrer l’exemple. Les objets personnels (téléphone portable, baladeur, MP3 ou autres) 
pouvant être perdus ou volés, La responsabilité de l’Ecole ne pourra être engagée. 
43 :   Circulation dans le site :

Les voitures doivent rester dans le parking prévu à cet effet, et ne stationner en aucun cas  devant
la salle du bâtiment, ou devant le terrain d’honneur. Seul le stationnement pour livraisons est toléré.
Les vélomoteurs peuvent se garer dans le renfoncement à droite du bâtiment, ceci pour des raisons de 
surveillance, et l’accès doit se faire au ralenti. 
En tout état de cause l’ERPSL ne pourra être tenu pour responsable des vols ou des dégradations qui 
peuvent se produire sur des voitures ou des vélomoteurs. 
En ce qui est de la circulation pédestre, des chemins d’accès et des portes existent, chacun est tenu de les 
emprunter, l’accès par les rives est interdit.  
44 :   Soins : à la charge des  accompagnateurs 
En cas de problème physique chez un enfant la procédure suivante est à appliquer : 

Cas d’un problème bénin : l’éducateur fera le nécessaire sur place, et avertira les parents lorsqu’ils 
viendront chercher l’enfant. 
Cas d’une luxation (doigt, cheville épaule...), plaie : premiers soins et appel immédiat des parents 
Cas plus graves (traumatisme important, fractures....) appel pompiers ou SAMU, et appel des 
parents. 
Si dans les deux derniers cas les parents ne peuvent être joints immédiatement, l’enfant sera amené à l’hôpital le 
plus proche, sous la responsabilité de son éducateur. 
Dans tous les cas le bureau doit en être averti. 

V : ACCIDENT EN COMPETITION EN FRANCE : 

51 : tel Fidélia 01/47/11/12/34

52 : Accident sortie extra-rugby
coordonnées : ERPSL code 6397D                                                           tel MAIF 33549 75 75 75 
N° sociétaire 2537518 A 
53 : En cas de rapatriement : tel IMA  08 00 75 300

VI  TRANSPORT :  
61 :   obligation de mettre la ceinture de sécurité lorsque celle-ci est existante 
il est strictement interdit de voyager debout dans l’autocar non muni de ceinture de sécurité 
62
: Propreté et dégradation :
Le véhicule mis à notre disposition doit être rendu propre 
Il est strictement interdit de fumer, boire et manger, d’utiliser des substances illicites sous quelque forme que ce 
soit 
Avant le départ il est conseillé au responsable  de vérifier l’état intérieur du car avec le conducteur 
Nettoyage et dégradation seront facturés au club à la valeur du matériel dégradé ou volé 
63 : Utilisation de la vidéo : selon la réglementation en vigueur.
64 :
Utilisation de WC : sous la responsabilité du Chauffeur. 

VII AVERTISSEMENTS, SANCTIONS : En cas de non respect du présent règlement, et au vu d’un 
comportement non conforme aux principes de notre école édictés dans le préambule, le comité directeur se 
réserve le droit d’appliquer des sanctions dont l’importance peut aller d’une exclusion temporaire, à une 
exclusion définitive du club. 
Ce point s’applique à l’ensemble des membres du club, et à leurs représentants.

ADDITIF AU REGLEMENT INTERIEUR

COMPORTEMENT DES MEMBRES DU CLUB

EDUCATEURS


LANGAGE : forme, fond 
Il doit être simple, précis, clair, concis, il doit être positif dans la mesure du possible. 
Eviter les discours qui favorisent la déconnexion du groupe, et qui l’hiver ne réchauffent par les enfants. 
S’appuyer sur le langage technique afin d’éviter tout débordement, insulte, humiliation, phrase qui blessent et 
qui n’expliquent rien, par exemple : « tu es nul ». 
S’appuyer sur le groupe d’éducateurs, pour détacher le langage de l’état physique ou psychique du moment. 

ATTITUDE : geste, tenue (vestimentaire)  
Tenue propre et sportive qui permet de demander aux enfants la même chose. 
Ne jamais être avec un enfant dans un lieu isolé, pas de douches prises en commun avec les enfants. 
Jamais de gestes équivoques qui puissent gêner l’enfant,  éviter la palpation, tout geste tendancieux ou pouvant 
être interprété comme tel.  
Eviter le copinage avec les enfants, qu’ils jugent être une situation de faiblesse à leur avantage. 

NOMBRE :  
Un nombre minimum d’éducateur (au moins deux) permet d’éviter : 
  Les écarts de langage, 
  Les écarts physiques. 

PONCTUALITE : 
La vie de groupe ou en société engendre l’obligation de ponctualité, (exemple vis-à-vis des enfants) de politesse 
à l’égard des adultes, en cas de retard prévenir un membre du groupe ou du club. 

COMPETENCE : savoir, pédagogie 
Le savoir passe par la formation, donc par les stages FFR ou autres, les réunions à l’intérieur du club, les 
discussions dans les groupes, donc les échanges d’idées. 
La pédagogie, innée ou éduquée. 
L’observation du groupe. Etre disponible, savoir écouter. 

TRANSVERSALITE : 
Entraide, rapport entre les sections, si problème d’effectif momentané d’éducateur, savoir changer de groupe. 
Discuter, communiquer, dans et entre les sections. 

SECURITE : 
Etre formé à la sécurité, stages. 
Etre responsable du groupe, c’est surveiller, c’est être à l’intérieur, c’est être vigilant face aux agressions, 
verbales ou physiques des enfants ou des adultes, ou de la nature. 

FAVORITISME :  
Pas de favoritisme, qui entraîne souvent des situations délicates et conflictuelles avec les enfants, ou avec les 
parents. Ne pas oublier que les enfants ont une vision plus aigüe de la justice des adultes. 

ENFANTS 

PONCTUALITE – ASSIDUITE 
Ils doivent arriver cinq à dix minutes avant l’heure de l’entraînement, ou des départs vers les tournois. Si un 
empêchement quelconque fait que l’enfant est en retard ou ne peut pas venir, il est nécessaire de prévenir 
l’éducateur responsable de sa section. 
L’assiduité aux entraînements et aux rencontres est une des clefs du bon fonctionnement du groupe, mais c’est 
aussi une marque de politesse vis-à-vis des éducateurs et des autres joueurs. 

LANGAGE : agression, relation à l’adulte 
Ne sont pas tolérés, à l’école : 
  Les grossièretés que ce soit à l’encontre d’un adulte ou d’un autre enfant, 
  Les mots orduriers dans le langage courant, 
  Les agressions verbales vis-à-vis de l’éducateur.

TOLERANCE :

Essentiellement vis-à-vis d’autres enfants qui ont plus de difficultés. 

RESPECT : règles, personnes, matériel 
Il doit respecter les règles du club, et celles mises en œuvre dans sa section. 
Respecter comme cela devrait l’être en tout lieu, les personnes, (par exemple : il n’est pas interdit de s’excuser 
lorsqu’on bouscule autrui). 
Le matériel mis à disposition : maillots, ballons, infrastructures …..ne doit pas être détérioré, il est la propriété de 
tous. 


TENUE : vestimentaire 
La tenue doit être une tenue sportive, il est bon d’avoir un sac contenant les affaires de sport qui permettront de 
se changer à la fin des entraînements ou des rencontres. 

PARTICIPATION : aux tâches 
Il doit participer au rangement du matériel, et lors des manifestations qui ont lieu au club aider au rangement et 
au nettoyage lorsque les éducateurs le leur demandent. 

PARENTS 

PONCTUALITE : 
Les bénévoles du club malgré leur travail sont à l’heure. Pour leur satisfaction respectez les horaires des 
entraînements ou ceux qui vous sont donnés chaque fois qu’il y a une sortie. 
Que ce soient les horaires de début ou de fin de manifestation, des parents ont parfois des retards très importants 
lorsqu’ils viennent rechercher leur enfant. 

DEVOIR DE RESERVE : 
Quelle que soit la raison qui amène un parent à intervenir auprès du groupe d’éducateurs qui gère son enfant, il 
est d’une part recommandé de bien s’informer sur l’évènement à l’origine de la réaction, et ensuite choisir la 
discussion sur un ton calme et modéré. 
Ne pas oublier qu’il est aussi possible d’exposer les problèmes auprès du bureau. 

RESPECT : règles, rôles 
Un règlement intérieur existe au sein du club il vous est fourni à chaque début de saison, vous êtes tenus de la 
respecter, chacun à un rôle dans le club. Des parents prendraient facilement celui d’éducateur les jours de 
rencontres. 

PARTICIPATION : 
Le club a besoin de bénévolat pour fonctionner, si vous avez envie de goûter à l’éducation rugbystique des 
enfants, il y a toujours une place ; mais il y a aussi de la place pour des actions moins contraignantes dans : 
  La recherche de sponsors, 
  La participation ponctuelle à une manifestation (ovalies, loto, sorties de la section……) 

COMPORTEMENTS : tribunes, paroles 

Nous demandons à nos éducateurs d’éviter les excès sur les terrains, nous y arrivons presque. 
Etant donné que comme vos enfants vous représentez le club, aidez-nous à donner une image positive de notre 
club en évitant les cris, les récriminations ou les remarques désobligeantes vis-à-vis des arbitres, ou des 
éducateurs lorsque vous êtes au bord des terrains.