Dr Arielle | Les dossiers chauds | Le sommeil | Pour qu'ils soient en forme

1. Introduction | 2. Le sommeil lent et le sommeil paradoxal | 3. Programmation du sommeil humain : deux données
4. La période pubertaire | 5. Pour qu'ils soient en forme | 6. Les 4 règles d'or pour bien dormir | 7. Conclusion
8. Bibliographie


5. Pour qu'ils soient en forme

 

Le soir, supprimez les excitants : boissons caféinées (coca, café chez les adolescents), mais aussi la télé et jeux sur consoles ou via Internet avant le coucher.

Couchez vos enfants à horaires réguliers... et pas trop tard. S'ils souhaitent profiter quelques minutes supplémentaires de votre présence, prenez l'habitude d'entamer le rituel du coucher plus tôt et réservez-leur quelques minutes bien à eux. Attention à ne pas décaler progressivement les horaires dans le mauvais sens.

Évitez de faire du bruit lorsque vos enfants sont couchés : le bruit perturbe le sommeil. Attention en particulier au bruit de la télévision le soir.

Si l'enfant se réveille pendant la nuit (et en l'absence de cauchemars), ne vous précipitez pas : laissez-le se rendormir seul.

Ne levez pas votre enfant trop tôt. Il est évident que cela n'est souvent pas facile pendant l'année scolaire : enfants et adolescents se lèvent souvent tôt le matin en raison de leurs horaires scolaires, auxquels s'ajoutent les contraintes professionnelles des parents ainsi que les éventuels temps de transport.

A chaque fois que cela est possible, laissez-les récupérer en grasses matinées pendant les jours de repos (sans les coucher plus tard pour autant) : week-end, vacances scolaires, éventuellement mercredis. Mais, afin de ne pas décaler la phase d’endormissement et donc de sommeil, il est nécessaire de les réveiller au plus tard vers 10 heures 30 / 11 heures.

S'ils sont fatigués, pensez à leur proposer une sieste. La sieste correspond à un besoin naturel à tout âge et il y a différentes manières de la faire : soit une sieste classique au lit chez les enfants, ou encore un vrai moment de calme et de repos d'un quart d’heure à une demi-heure en début d'après-midi chez les plus grands.

Le besoin de sieste est d'autant plus important que la nuit précédente a été courte. Ce moment de repos permet d'améliorer la vigilance, donc les performances.

Restez attentifs aux signes de manque de sommeil chez votre enfant : bâillements, somnolence, énervement... Et tirez-en les conséquences qui s'imposent en ce qui concerne l'horaire du coucher.

Encouragez-les à se coucher plus tôt ! Et n'oubliez pas de montrer l'exemple... Vous aussi avez certainement du sommeil en retard !

« Dors après le déjeuner, ne serait-ce que dix minutes ; marche après le dîner ne serait-ce que dix pas » : vieux proverbe arabe.

En effet, une activité physique modérée pendant 1 ou 2 heures après le dîner apporte une détente bénéfique pour le sommeil.

En revanche, fumer n’est pas recommandé : le tabac, surtout celui des cigarettes, entraîne du fait de la nicotine qu’il contient une augmentation des hormones de stress, qui empêche le fumeur de s’endormir rapidement.

Les conseils prodigués par Hippocrate il y a plus de 2000 ans – à savoir : calme, boissons chaudes et nourriture légère avant le coucher – sont encore valables aujourd’hui pour passer de bonnes nuits sans recourir aux somnifères !