Accueil Docteur Arielle Pique-nique idéal
Dr Arielle | Pique-nique idéal

1. Introduction | 2. Que faire ? | 3. Conclusion | 4. Références


 

Quel est l’impact du dernier repas avant une course, un match ?

Si le dernier repas contient exclusivement des glucides complexes (avoine, céréales et dérivés, fructose,) la capacité à mobiliser les lipides pendant l’effort est accrue du fait d’une stabilité de la glycémie sans pic d’insuline.

Or, les principaux aliments consommés en excès par les jeunes sont les boissons sucrées type Coca, les bonbons, les chips, les barres chocolatées, les biscuits apéritifs, les assaisonnements type mayonnaise ...

Le repas de midi doit à la fois respecter les besoins énergétiques et le confort digestif afin d’éviter les « maux de ventre » à l’effort.

 

Dans la mesure du possible, éviter les aliments trop gras ou indigestes et cibler les nutriments suivants pour une période de compétition :
  • riz, pâtes, pommes de terre ou semoule et/ou pain en quantité importante si aucun des aliments précédents n’est proposé,
  • jambon, volaille ou poisson,
  • yaourt, fromage blanc ou entremet,
  • compote ou fruit mûr.

Le plus difficile est de confectionner un repas sans sucre simple ou rapide.
Souvent, celui-ci n’est pas équilibré, mais étant exceptionnel, cela n’est pas trop gênant.